Japan Expo 2012: Samurai no Kokoro

Vendredi dernier nous étions à Japan Expo à Villepinte.
Je n’entrerai pas ici dans le débat stérile qui oppose ceux qui aiment Japan Expo et ceux qui ne l’aiment pas car ils la jugent trop commerciale ou autre. Nous on aime. Tout n’est pas parfait, certains aspects du salon ne nous intéressent pas mais dans l’ensemble c’est encore en Europe l’un des meilleurs moyens de prendre sa dose de « Japon ». Et pour des accros comme nous, c’est donc incontournable.

Nous retiendrons particulièrement de cette année la présence de Samurai no Kokoro, l’accent mis sur la calligraphie japonaise à travers une exposition et plusieurs séances de présentation de cet art sur la scène culturelle.

Samurai no Kokoro

Samurai no Kokoro est une association japonaise ayant pour but la restauration et la présentation d’armures de samurai. Déjà présente l’année dernière, l’association a refait le déplacement cette année. Fan du Japon, de cette période et des samurai, il était hors de question pour moi de rater ça.
Nous nous sommes donc levés tôt pour assister à la présentation générale des armures qui ouvrait le bal des présentations du matin sur la scène culturelle. Ceux qui connaissent Japan Expo savent qu’il est parfois compliqué d’assister aux premiers événements de la matinée à JE à cause du trajet parking-entrée particulièrement long, des files d’attentes à l’entrée, etc.
Cette fois cependant, aucun problème. :-)

Un samurai en posture de combat garde haute

Un samurai en posture de combat garde haute pour le style.

Nous avons donc pu admirer les magnifiques armures qui valent souvent une petite fortune (comptez plusieurs milliers d’euro sans problème, bien plus pour certaines…).
C’est toujours un grand moment pour moi de pouvoir approcher ces symboles d’une époque et de traditions lointaines qui malgré tout marquent encore aujourd’hui de leurs empreintes la culture japonaise. Je ferai peut être un article sur ce sujet…

Daimyo

Le daimyo, équivalent de nos seigneurs féodaux.

Plus tard dans la journée, nous avons pu assister à une présentation d’un maître armurier japonais, rien que ça! Il faut savoir que ces derniers se comptent sur les doigt d’une main aujourd’hui. Maître Nobumichi ATSUTA nous a donc présenté la technique de fabrication du casque (« men« ) qu’il utilise pour restaurer l’armure de Toshiie MAEDA.
Très sympathique, maître ATSUTA est même plutôt modeste malgré son niveau d’expertise puisqu’il se décrit lui même comme un « étudiant armurier ». Une manière de souligner qu’en 400 ans une grande part des techniques de fabrication des armures de samurai ont été oublié et que les maîtres armuriers d’aujourd’hui passent une grande partie de leur temps à les redécouvrir en étudiant les travaux de leurs ancêtres.
L’assistance admirera en silence la démonstration d’un maitre tout aussi impressionné qu’elle d’attirer l’attention d’autant de monde si loin de chez lui.

Le maître armurier Nobumichi ATSUTA

Le maître armurier Nobumichi ATSUTA à l’œuvre

Ce contenu a été publié dans Japon, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.